Une nouvelle approche pédagogique au Canada permet aux élèves de se surpasser par des messages positifs

Diverses études relevant de la pédopsychologie démontrent que l’environnement scolaire n’est pas un environnement naturel pour l’apprentissage adéquat de l’enfant.

L’apprentissage naturel de l’enfant se fait prioritairement dans l’action et donc dans le jeu comme le décrivent la zoologie ainsi que l’anthropologie. Parmi les enjeux pédagogiques de l’institution scolaire il y a donc la nécessité d’abord de faire aimer l’école à l’enfant et de faire en sorte qu’il s’y sente bien.

C’est dans cette optique que différentes écoles à travers le monde innovent pour rendre la scolarité des enfants qu’elles accueillent plus agréable. Car il est de notoriété publique qu’on apprend mieux lorsque l’on prend du plaisir que lorsque l’on s’ennuie ou lorsque l’on souffre.

L’état psychologique des élèves dans leur établissement scolaire est donc placé par les écoles les plus en avance dans les méthodes pédagogiques au premier plan de leurs préoccupations. Des enfants heureux à l’école sont des enfants qui se forment.

Canada, des messages positifs sur les contremarches de l’escalier principal

Une idée brillante est née dans l’esprit fertile de la proviseure de l’école primaire privée catholique Saint-Louis au Canada pour booster le moral de ses élèves.

Elle consiste à inscrire sur les contremarches de l’escalier principal de l’école des messages brefs et percutants qui résument les points essentiels qui permettent à tout un chacun quel qu’il soit d’atteindre ses objectifs et donc de réussir sa vie.

Ces messages mêlent clarté de compréhension et encouragements positifs pour les élèves qui les lisent chaque matin en arrivant à l’école. La proviseure à l’origine de cette initiative, explique qu’il est essentiel de fournir à l’élève une atmosphère positive qui ne pourra déclencher en lui que des états d’esprit positifs afin de mettre en application plus tard les valeurs qui lui sont transmises dès son plus jeune âge.

L’approche pédagogique s’emploie tant que faire se peut, compte tenu des ressources et des effectifs d’élèves à gérer à personnaliser la transmission du savoir en fonction du profil particulier de l’élève pris individuellement. Elle explique que cette approche porte même un nom et se nomme “l’école positive”. Une école conçue pour encourager la volonté de réussir et le dépassement de ses limites.

Le lycée qui sélectionne ses élèves en fonction de leur sobriété

Un jour, une idée farfelue a germé dans l’esprit d’un solitaire fou en mal de reconnaissance, mais qui pourrait s’avérer fort intéressante à mettre en application.

Un lycée qui ajoute un critère supplémentaire dans ses conditions d’admission. Ce critère est la sobriété et l’absence totale de drogue sous quelques formes que ce soit dans la vie de chaque lycéen. En plus des analyses de prélèvements réalisés sur chaque candidat, la direction de l’établissement se réserve le droit à tout moment de faire des prélèvements sur le ou les élèves qu’elle jugera contrôlables et faire analyser les échantillons en vue d’y détecter des traces éventuelles de drogue.

L’innovation, bien qu’intéressante, s’inscrit dans un cadre juridique rigoureux, dans la mesure où la chaîne d’analyse gérée par les services concernés se voit elle-même susceptible de se faire auditer à tout moment par les autorités publiques afin de vérifier qu’aucune autre utilisation des échantillons n’est faite en dehors de la recherche de trace de substances psychotropes, et ainsi respecter la confidentialité, l’intimité biologique ainsi que le cadre éthique dans l’utilisation des prélèvements. Bien entendu dans le cas ou un étudiant est identifié comme consommateur, il est immédiatement remercié, sans prétention d’obtention de diplôme ou de remboursement dans le cas ou les études dans l’établissement sont payantes.

Le positionnement vaut le détour, lorsque l’on sait que la drogue fait des ravages dans les rangs des lycéens et que bon nombre d’entre eux passent à côté de leur avenir à cause de la drogue. Avec en prime de risque d’embarquer son entourage dans la même addiction. Mais il ne s’agit bien entendu à ce stade qu’une idée.

error: Contenu protegé