Si vous n’avez pas la main verte nous vous recommandons chaudement, vraiment très chaudement (vérifiez avec le thermomètre) de vous y mettre dare dare. c’est aussi essentiel que faire du sport. Il ne suffit pas de manger 7 fruits et légumes par jour pour être à l’abri de tout pépin de santé. Même ce qui est considéré comme étant sain et bon pour vous. A savoir justement les fruits et les légumes (nous ne parlons même pas de l’agroalimentaire transformé. La situation est tellement grave qu’elle se passe de commentaire), ne sont pas si sains que cela avec tous les pesticides qu’ils trimballent et leurs conditions de stockage douteuse.

Avoir une alimentation saine, ce n’est pas juste arrêter de se fournir au supermarché pour le faire chez l’épicier du coin. Il s’agit vraiment d’une question de fiabilité. La loi est simple, si vous ne savez pas d’ou ca vient, même si c’est des truffes, méfiez vous.

Installer un potager coute que coute!!

Une solution charmante, car il est bien question de main verte, est de développer votre propre potager. Et l’argument selon lequel vous vivez en appartement ne tiendra plus la route une fois que nous vous aurons donnés l’astuce.

L’astuce elle est simple et concise. elle s’appelle palette de manutention. Oui oui, les palettes que vous voyez transportées par engins de logistique, et qui servent normalement de support aux marchandises.

Elles sont faites en bois. Elle offrent donc des conditions de rétention d’humidité optimale pour la rétention du terreau que vous aurez préparés avec amour et passion. de plus elles sont traitées de telle sorte à être résistantes aux conditions climatiques variables.

Mais le principal avantage, c’est que votre potager n’étant plus “fixé” au sol. Vous pouvez le déplacer et l’installer à votre guise à la manière d’un meuble. Augmenter sa surface n’est que l’ajout de palettes supplémentaires. Ainsi pour ceux qui vivent en appartement, le toit de votre immeuble paraît être le lieu idéal pour installer vos palettes. Si les voisins rouspètent pas de soucis. Un échantillon de votre génie agricole sous la forme de délicieuses tomates devrait les faire taire.

C’est bien beau tout ca mais comment on fait?

L’essentiel est qu’après la préparation du terreau de culture, celui-ci doit être équitablement répartis sur la palette de telle sorte à ne pas créer de déformations dans la structure en bois. Le terreau restera dans la palette, ses bords sont surélevés et font d’elle une sorte de moule qui ne laisse rien fuir. Il vous suffit par la suite de planter les graines dans les sillons de la palette. Bien sûr en tenant compte des exigences de la botanique. Ca c’est la nature qui le dit.
Si vous plantez quelque chose en automne par -10°C et que rien ne pousse, ne venez pas me dire, ah oui mais la palette bla bla bla. J’aurais l’impression d’avoir à faire à quelqu’un qui s’en prend à celui qui regarde plutôt qu’à celui qui lui fait les poches.