10 étapes pour cultiver facilement et rapidement ce fruit savoureux

10 étapes pour cultiver facilement et rapidement ce fruit savoureux

Se délecter d’une salade aux légumes frais ou d’un dessert aux fruits exotiques revêt un plaisir particulier conjugué à la connaissance de faire du bien à sa santé. Mais alors lorsque ces denrées proviennent de cultures gérées de sa propre main et selon son propre schéma, le plaisir en est exponentiellement amplifié. Découvrez avec nous 10 étapes, afin de mener à bien la culture de savoureuses tomates. Depuis la graine jusqu’à la cueillette du fruit. Nous vous mènerons pas à pas afin de faire pousser la plante dans de bonnes conditions et dans le respect des processus naturels, afin que le fruit soit purement naturel et biologique. Vous aurez alors le plaisir de croquer le fruit de votre travail et de votre patience avec l’intensité du goût de la passion.  

Afin de vous lancer dans l’entreprise de la culture de tomates, il est nécessaire de garder à l’esprit que pour respecter le cycle biologique du fruit, il est nécessaire de le cultiver dans un intervalle précis de l’année. débutant à la mi-février et au plus tard, fin avril. Se lancer dans un semis avant cette fourchette ou après, c’est ne pas respecter le cycle biologique de la plante et risquer de n’avoir aucun rendement significatif. Il est donc essentiel de respecter la saison. 

Pour mener à bien la culture de vos premiers pieds de tomate, prévoyez, du terreau, des bacs, des graines (environ 4 € le sachet) , un vaporisateur, des étiquettes, ainsi qu’un crayon adapté.

Mise en culture,

La première étape consiste en une préparation minutieuse du substrat. Un terreau de bonne qualité, spécifique au semis, qui offrira aux graines de bonnes conditions de développement. N’hésitez pas à investir et sélectionnez un terreau riche en nutriment, garantis sans graines indésirables. À défaut de pouvoir vous procurer ce produit de premier choix, mélangez un terreau ordinaire à de la vermiculite. Ou encore de la simple terre et du terreau.  

Le point clé de la seconde étape réside dans le choix réfléchi du conteneur dans lequel les graines écloront pour engendrer les premières pousses. Équipez-vous avec des bacs spéciaux conçus afin de permettre le passage des premières étapes de développement des graines. Vous pouvez opter également pour des bacs en polystyrène expansé récupérés chez le poissonnier du quartier. Pensez à en trouer la base pour garantir le drainage de l’eau. Vous aurez obtenu à moindre coût une excellente couveuse à semis.

Épandez votre substrat jusqu’à atteindre une épaisseur de 5 cm, et de telle sorte à ce que la dispersion soit homogène.

Disposez les graines dans les bacs aménagés, de telle sorte à ce qu’elle soient espacées les unes des autres de 1 cm en moyenne. À ce stade, il faut faire preuve de patience avant l’apparition des premiers signes de vie.

Une fois les graines en place recouvrez-les d’une fine couche de substrat. 

Si vous cultivez plusieurs variétés en même temps, il est vivement conseillé de compartimenter vos bacs et de les étiqueter afin de vous y retrouver plus tard.

N’hésitez pas à marquer sur les étiquettes le maximum de données sur la variété. Par exemple la date de semis. Ces données vous aideront plus tard à optimiser votre gestion de vos cultures. 

Tant que les premières pousses n’ont pas pointées le bout de leur nez, l’arrosage se doit d’être un réflexe journalier. Ici, le juste dosage de la quantité d’eau fournie est primordial. Il s’agit de maintenir l’équilibre entre la noyade ou encore la sécheresse. 

Le rôle de l’exposition à l’éclairage, est comme les autres paramètres déterminant dans la bonne croissance des plants de tomates que vous choyez. Veillez à exposer vos bacs de germination à la lumière du soleil. Les graines ne doivent jamais se retrouver dans un milieu dont la température est inférieure à 16 °C, au risque de considérablement ralentir la germination des plants. Tout comme bien entendu, elles ne sauraient supporter des températures trop élevées. Veillez à équilibrer l’exposition à la lumière afin de garantir un développement symétrique.

Lorsque les premières poussent, se sont développées jusqu’à arborer deux feuilles clairement distinguables, elles passent par une étape nommée le rempotage. Durant cette étape, vous devez transférer chaque pousse dans un pot individuel, afin qu’elle y poursuive sa croissance. L’étape du rempotage, qui est intermédiaire entre semis et repiquage final, et importante. 

L’étape du rempotage doit prévoir des godets individuels de 8 cm. Ils existent en jardinerie et vous pouvez en récupérer. Après avoir rempli le godet d’un mélange de terre et de terreau, faire un trou avec son doigt. Pour ne pas endommager la racine de la jeune pousse. La prélever avec une petite cuillère en creusant profondément sous la pousse. La placer ensuite dan le godet en enterrant profondément la racine pour permettre sa consolidation. 

Continuez régulièrement à arroser les plants de tomates en leur garantissant l’accès à la lumière naturelle et à une température douce et constante. Une fois le risque de gelée itinérant à l’hiver passé, les pousses ayant déjà entamé un développement sérieux dans leurs godets, peuvent être transplantées en terre.

La patience en suite et l’attention vous gratifieront de tomates savoureuses et juteuses à concocter à toutes les recettes et qui relèvent de leurs arômes succulents les saveurs et les senteurs.

error: Contenu protegé